Les groupes locaux de Debian à la DebConf20 et au-delà

On Wed 16 September 2020 Written by Francisco M. Neto and Laura Arjona Reina
Translated by Jean-Pierre Giraud

Translations: en pt-BR

Il existe un certain nombre de grands groupes locaux de Debian qui fonctionnent très bien (Debian France, Debian Brésil et Debian Taïwan, pour en citer quelques-uns), mais que pouvons-nous faire pour assister de nouveaux groupes locaux ou pour contribuer à susciter l'intérêt dans d'autres régions du monde ?

Une session sur les équipes locales de Debian s'est tenue pendant Debconf20 et a provoqué des échanges plutôt constructifs pendant la diffusion en direct (l'enregistrement est disponible à l'adresse https://meetings-archive.debian.net/pub/debian-meetings/2020/DebConf20/), sur la session Etherpad et sur le canal IRC #debian-localgroups. Cet article est une tentative pour résumer les éléments essentiels qui ressortent de cette discussion, ainsi que les projets d'actions futures pour soutenir les groupes locaux Debian nouveaux ou déjà créés et l'éventualité de monter une équipe d'assistance aux groupes locaux.

Situation de pandémie

Durant une pandémie, il peut paraître étrange de discuter de réunions non connectées, mais en fait c'est le bon moment pour faire des projets d'avenir. En même temps, la situation actuelle rend encore plus important de favoriser des interactions locales.

Des arguments en faveur de groupes locaux

Debian peut paraître intimidante de l'extérieur. Entretenir déjà des relations avec Debian – en particulier avec des personnes directement impliquées dans le projet – semble être le chemin que suivent la plupart des contributeurs. Mais si quelqu'un ne bénéficie pas de ce type de contact, ce n'est pas aussi facile ; des groupes locaux peuvent faciliter les choses en améliorant la mise en réseau.

Les groupes locaux sont extrêmement importants pour le succès de Debian dans la mesure où, souvent, ils aident aux traductions, améliorent notre diversité, apportent leur soutien, mettent sur pied des chasses aux bogues, forment les équipes locales des DebConf ainsi que celles des miniDebConf, trouvent des parrains pour le projet et bien plus encore.

L'existence de groupes locaux pourrait aussi faciliter l'accès aux articles promotionnels tels que les autocollants et les tasses, parce que les gens n'ont pas toujours le temps pour dénicher des fournisseurs pour leur fabrication. Le travail des groupes locaux pourrait faciliter cela en organisant la logistique associée.

Comment s'occuper des groupes locaux et comment les définir

Debian rassemble les informations sur les groupes locaux sur la page dédiée du wiki (et ses sous-pages). D'autres organisations ont aussi leur propre schéma, parfois même affichent un plan, des blogs ou des règles strictes sur ce qui constitue un groupe local. Dans le cas de Debian, il n'existe pas d'ensemble de « règles » prédéfinies, même en ce qui concerne le nom des groupes. Cela convient parfaitement, car nous partons du principe que certains groupes locaux peuvent être très petits ou temporaires (créés à un certain moment quand des activités sont programmées, ils retournent ensuite au silence). Néanmoins, la manière dont les groupes sont appelés et comment ils sont listés sur la page du wiki définissent ce que l'on peut en attendre en fonction des types d'activités qu'ils impliquent.

Pour cette raison, nous encourageons tous les groupes locaux de Debian à vérifier les données qui les concernent dans le Debian wiki, à les maintenir à jour (par exemple en ajoutant une ligne « État : actif – 2020 »), et nous appelons les groupes informels de contributeurs à Debian qui se réunissent d'une manière ou d'une autre à créer, eux aussi, une nouvelle entrée sur la page du wiki.

Quelle assistance de Debian pour les groupes locaux ?

Établir une base de données centralisée des groupes est une bonne chose (si elle est à jour), mais ce n'est pas suffisant. Nous allons explorer d'autres voies pour faciliter leur création et augmenter leur visibilité, par exemple en organisant la logistique pour imprimer et diffuser les articles promotionnels et faciliter le financement des événements liés à Debian.

Poursuivre nos efforts

Les efforts consacrés aux groupes locaux vont se poursuivre. Des réunions régulières sont organisées toutes les deux ou trois semaines ; les personnes intéressées sont invitées à consulter d'autres communications de DebConf20 sur le sujet (présentation de Debian Brésil ; académie Debian : une autre manière pour partager les connaissances sur Debian, une expérience de création de communauté locale dans une petite ville), des sites web comme Debian flyers (comprenant d'autres matériels comme les cubes et les autocollants), à visiter la section événements du site de Debian et la page du wiki Debian Locations et enfin à participer au canal IRC #debian-localgroups sur OFTC.




More on Debian


Tags